Reste à charge zéro en optique, audioprothèse et dentaire ? Les pistes proposées par la Mutualité française

Le 12/01/2018

Selon Thierry Beaudet, Président de la Mutualité française, ce projet est réaliste et réalisable à condition d’agir sur plusieurs points :

  • Laisser la liberté aux patients de choisir leur professionnel de santé et ou d’opter pour des équipements supplémentaires
  • Laisser les professionnels libres de proposer des alternatives

Ainsi, la Mutualité, en accord avec les différents acteurs de la filière, propose la création d’un « panier de soins nécessaires et de qualité » sous forme de « contractualisation des tarifs, des remboursements et des prises en charge » pour aboutir au zéro reste à charge.

Pour atteindre cet objectif, il envisage d’agir sur deux leviers

  • Humain en :

-limitant le nombre de diplômés en optique avec en parallèle un allongement d’un an de leurs études et une augmentation de leur compétence en optométrie

-en augmentant le nombre de diplômés en audioprothèse

  • Matériel en

-Baissant la TVA des verres

-révisant la nomenclature en audioprothèse avec une redéfinition des classes d’équipement pour un tarif ajusté au besoin.

Enfin un observatoire serait créé pour suivre l’évolution de cette mesure.

Une question ? Besoin d'aide ? Contactez nous par mail à l'adresse suivante : contact@1001audios.fr